7 conseils pour se mettre au minimalisme

7 conseils pour se mettre au minimalisme post thumbnail image

L’accumulation de biens matériels dans son espace n’a jamais rendu personne heureux. Le temps pour soi et nos expériences contribuent au bonheur. Le minimalisme est un art de vivre qui consiste justement à vivre mieux avec l’essentiel et à changer notre style de vie. A l’heure où la société de consommation bat son plein et que le numérique occupe une place prépondérante dans nos vies, la question de désencombrer sa vie et de tendre vers ce changement d’habitudes se pose plus que jamais. Dans un monde martelé par la publicité et où posséder semble vouloir dire exister, comment devenir minimaliste ? Voici 7 conseils pour se mettre au minimalisme. 

1. Comprendre les bienfaits du minimalisme

  • Prendre conscience de son mode de vie : sans cesse consommer, être soumis à l’encombrement, avoir un emploi du temps chargé, une sensation d’être toujours pressé.
  • Être plus libre face à ses choix de vie et sa façon de penser.
  • Bénéficier d’un intérieur rangé, clair et net.
  • Libérer sa créativité.
  • Gagner du temps sur : l’utilisation d’objets inutiles, sur le rangement, sur les courses en magasins.
  • Avoir plus d’argent pour vivre de nouvelles expériences.
  • Se retrouver soi-même, acquérir de la confiance et s’accepter tel qu’on est.
  • Être moins stressé.
  • Vivre pleinement ses relations sociales.

2. Se poser les bonnes questions

  • Dans quel domaine ai-je un comportement compulsif ? 
  • Que ferais-je si je passais moins de temps dans les magasins à consommer ? 
  • Si cet objet disparaissait de mon espace, quel impact cela aurait-il sur moi ? 
  • Qu’est ce qui me manquerait le plus dans mes affaires ?
  • Est-ce que j’encombre trop d’affaires inutiles et de déchets ? 

3. Couper les messages publicitaires et limiter les réseaux sociaux

Il est nécessaire de changer ses habitudes. Le rôle de la publicité est de pousser à consommer. Un conseil : Écoutez de la musique sur des plateformes sans publicité. Regardez la télévision en replay pour éviter de subir les pages publicitaires. Évitez de vous rendre au supermarché où les promos foisonnent. Sur votre ordinateur et sur votre téléphone, il est possible d’installer des bloqueurs de publicités. Si les réseaux sociaux peuvent être une source d’inspiration pour suivre cette mode, il faut les utiliser avec parcimonie dans votre cheminement. Ils poussent à la comparaison et au désir de posséder de nouveaux objets. 

4. Se documenter pour savoir comment devenir minimaliste

  • Lire Marie Kondo. Grande prêtresse du rangement, elle est consultante en développement personnel et en technique du rangement depuis ses 19 ans. Son ouvrage incontournable se nomme La magie du rangement
  • Lire Dominique Loreau : Si son livre L’art de la simplicité s’adresse aux femmes, il est utile à tous. Dominique vit au Japon, pays où règne le minimalisme. Elle enseigne cet art de vivre dans ses œuvres et explique comment désencombrer.
  • Suivre le blog de Léo Babauta, américain précurseur du style de vie minimaliste qui donne des conseils avisés du type : comment mieux dépenser son argent, comment se mettre au zéro déchet, etc. 
  • Regardez les documentaires suivants sur Netflix : Tidying up, série dans laquelle Marie Kondo conseille les gens pour désencombrer leurs habitats. Le documentaire Minimalism, par Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus, deux influenceurs qui ont radicalement changé leur mode de vie pour devenir minimalistes et créer un blog donnant des conseils sur le sujet.
  • Écouter des podcasts : l’épisode consacré au minimalisme de l’émission Grand bien vous fasse sur France Inter ou encore Minimalee de Luc Faucher, qui partage de précieux conseils. 
  • Télécharger les applications Get Rid of It et Amino qui aident dans vos étapes pour devenir minimaliste. Get rid of it est une application pour smartphone, progressivement. Amino est semblable à un réseau social, sur lequel une communauté de 52 000 minimalistes échange et donne des conseils chaque jour sur ce mode de vie.
  • Suivre des comptes Instagram dédiés au minimalisme : The Minimalists n’est autre que celui de Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus. Le compte Tiny House Attractive met en scène des maisons de petites tailles, réunissant uniquement l’essentiel. Ces comptes nous apprennent qu’être minimaliste ne signifie pas forcément être austère. 

5. Désencombrer son espace pour se concentrer sur l’essentiel

Une fois l’introspection sur votre mode de vie réalisée. Il convient de commencer progressivement à faire de la place dans sa maison. Cette action prend du temps si on veut qu’elle soit efficace. Selon Marie Kondo qui enseigne comment devenir minimaliste et à l’origine de la méthode de rangement KonMari, le tri doit se faire par catégories d’objets et non pas pièces : 

  • Les vêtements : Selon la loi de Pareto, nous ne portons que 20% de nos habits, 80% du temps. Et 80% de notre garde robe n’est portée que 20% du temps. Il convient de ne conserver que les vêtements que nous portons le plus souvent. Ceux qui sont essentiels, et qui nous correspondent le plus. Sortez toutes vos affaires et essayez les unes par unes. Demandez-vous si vous les avez portées ces 12 derniers mois ou encore si les porter vous procure satisfaction. 
  • Les objets électroniques : quels sont ceux que j’utilise régulièrement, peu ou jamais ? Pourrais-je m’en passer au quotidien ? Quels sont ceux qui me sont inutiles ?
  • Les livres : L’ai-je lu ? Ai-je envie de le relire ?
  • Les objets divers : à savoir les meubles, bibelots, accessoires…
  • Les objets sentimentaux. Pour tout élément saisi, une seule question demeure fondamentale : Cet objet me rend-il heureux ? Si la réponse est non, c’est qu’il n’est pas nécessaire à votre bonheur

Une fois les objets considérés un par un, réalisez trois piles différentes : à garder, à jeter, à donner. Se débarrasser des affaires inutiles aura un vrai impact sur votre mental et vous procurera bien-être et liberté.

6. Faire du tri dans sa vie sociale

Ce style de vie signifie de prendre conscience de son entourage. Il est conseillé de faire du tri dans ses relations, au travail et dans ses activités. Cela au profit de relations plus enrichissantes et épanouissantes. Posez-vous la question : Cette personne me rend-t-elle heureuse ? Est-ce par habitude ou par convention que je la fréquente ? La question du travail est également fondamentale : suis-je heureux dans mon activité ? Est-ce que je passe trop de temps au travail ? Enfin, certaines activités se font pour suivre des effets de mode ou par convention. Cependant, concentrez-vous uniquement sur les activités qui vous procurent du bonheur. Le temps est précieux, et il convient de l’utiliser à des fins heureuses. 

7. Réévaluer l’utilité du matériel

À mesure que vous avancerez dans votre prise de conscience et cheminement, vous serez à même de réévaluer l’utilité des objets conservés. Vous veillerez à ne pas revenir sur votre ancien mode de consommation et vos habitudes. Cela impliquera au début de sans cesse repenser son mode de vie. Par exemple, tout nouvel achat réalisé devra remplacer un autre objet dans votre intérieur. Ainsi, vous ne serez pas tenté de réencombrer votre maison à chaque nouveau réel besoin identifié. 

Ces 7 conseils tendent à répondre à la question : comment devenir minimaliste ? Véritable art de vivre, ce changement radical de mode de vie qui implique de moins consommer et de faire de l’espace demande de la patience. Toutefois, appliquer l’art du minimalisme dans sa vie nous rattache aux choses essentielles et nous rend résolument plus heureux. Vivre dans une maison de petite taille (tiny house), constituée uniquement d’objets utiles, pourrait également convenir aux personnes minimalistes. Si vous souhaitez en savoir plus, nous relatons ici notre expérience.

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager :-)
  • 2
    Partages
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Related Post