A propos

J’ai toujours eu à cœur de préserver la planète et ma santé

Au départ, je faisais consciencieusement le tri des déchets, j’économisais l’eau, j’achetais en seconde main le plus souvent possible, …
J’ai, ensuite, découvert qu’on pouvait réaliser son savon de lessive. Mais cela s’arrêtait là. Aujourd’hui, ces efforts me paraissent bien maigres. Même si, à l’époque, j’avais l’impression de faire mon maximum. 

Au fil du temps, de mes lectures et de mes questionnements, je me suis rendu compte que je ne préservais pas réellement la planète avec mon mode de vie et que je pouvais encore mettre en place beaucoup de choses pour améliorer mon empreinte écologique

Comment avoir un mode de vie écologique ?

Mon esprit n’était pas tranquille. Je sentais bien que quelque chose clochait dans mon mode de vie mais j’avais du mal à comprendre quoi. Lorsque je lavais mes enfants avec des produits issus de la grande distribution, j’avais le sentiment de mal faire. L’élément déclencheur a été ma mère qui m’a dit un jour : “ Tu sais, il y a plein de perturbateurs endocriniens dans les shampoings et les gels douche. Il paraît que c’est très mauvais pour les enfants”. Un constat très alarmant mais aucune solution en perspective ! Vous avez peut-être, vous aussi, le sentiment qu’on nous matraque d’informations inquiétantes au sujet des effets de certains produits sur la santé mais qu’on ne nous propose pas de solution. C’est, en tout cas, le constat que j’ai fait. C’est mauvais, mais que faire ? 

Quels sont les gestes écologiques au quotidien ?

J’ai donc commencé à me documenter et à rechercher des solutions alternatives sur internet. Ma réflexion de départ était : “Comment faisait-on avant l’ère industrielle ? “. Les gens se lavaient, lavaient leur linge, entretenaient leur maison, etc. J’ai donc cherché des solutions écologiques comme apprendre à réaliser mes produits cosmétiques et ménagers moi-même. 

J’ai commencé à chercher des recettes de produits naturels faits maison. J’ai ensuite dévoré le livre de Béa Jonhson sur le zéro déchet et j’ai découvert la permaculture. Tous ces éléments mis ensemble ont été une révélation pour moi. J’avais faux sur toute la ligne. Le recyclage n’est pas écologique. Si on ne crée pas de déchets, c’est encore mieux. C’est là que réside le vrai changement. 

En plus, il est tellement facile de créer ses produits ménagers et cosmétiques soi-même, c’est incroyable. J’ai donc mené un regard très critique sur ma manière de consommer.

J’ai mis toute une série de nouvelles habitudes en place. J’ai, peu à peu, remplacé tous mes produits ménagers et cosmétiques industriels par des produits faits maison. 

J’ai utilisé les techniques de la permaculture au potager. J’ai utilisé les conseils présents dans le livre pour diminuer drastiquement mes déchets. 

Et surtout, j’ai arrêté d’écouter les conseils des autres. Un tel qui me dissuadait d’utiliser des langes lavables, une autre qui trouvait que nettoyer au vinaigre, c’était sale. Bref, je vous passe tout ce que j’ai entendu. Je me suis fiée à mon intuition et à ma logique. Il y aura toujours quelqu’un pour désapprouver ce que vous faites. Faites confiance à votre bon sens. 

Lorsque j’ai commencé à parler à mon entourage de ce que je faisais, j’ai aussi eu beaucoup de retours positifs. Principalement des jeunes mamans, comme moi, qui étaient très intéressées par le sujet mais qui ne savaient pas comment s’y mettre. 

Cela m’a permis de prendre conscience du chemin parcouru pour en arriver là. 

Des heures de recherche sur le net, des essais, des erreurs, des retours en arrière. 

Et je ne suis certainement pas au bout. 

Vivre à la campagne : enfin !

J’ai grandi en ville dans la capitale mais depuis que je suis en âge de vire seule, j’ai toujours essayé de vivre le plus loin possible de la ville. Mon problème principale résidait dans la fait, que j’avais un travail en ville. Au bout de plusieurs années à subir les trajets quotidiens, j’ai décidé de quitter la ville. Je n’étais pas en accord avec ces trajets. Non seulement, ils étaient polluants mais ils me prenaient du temps que j’aurais aimé consacré à d’autres activités. Je souhaitais consacrer du temps à mes enfants. Une évidence s’imposait : je devais changer de travail !
J’ai alors décidé de chercher un travail qui me permette d’habiter à la campagne, d’avoir des horaires flexibles pour m’occuper de ma famille. Après plusieurs mois de recherches, j’ai enfin trouvé le métier qui me correspondait. J’ai alors entamé une formation pour devenir freelance en ligne.
Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-moi, je vous donnerai les informations sur la formation que j’ai suivi car elle est très qualitative.

Blog pour un mode de vie écologique

Cela m’a donné l’envie de partager plus largement mon expérience afin de conscientiser d’autres personnes et de partager mon quotidien pour aider d’autres personnes à se lancer. 

C’est pour cela que j’ai décidé de lancer ce site. J’espère qu’il pourra aider à développer des pratiques écologiques et naturelles afin de préserver l’environnement et la santé.

Pour me permettre de financer ce site, je propose certains produits en affiliation. Ceux que j’apprécie. Il n’y a bien entendu aucune obligation d’achat mais si un produit vous intéresse, en passant par mon lien, vous m’aiderez à continuer à alimenter ce site et à vous proposer du contenu de qualité. Cela ne change absolument pas le prix pour vous, c’est le vendeur qui me reverse une commission sur le produit.

Si vous souhaitez me contacter, remplissez le formulaire suivant :

    Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager :-)